« Le théâtre populaire, c’est le théâtre élitaire pour tous » Antoine VITEZ.

1aux-actes1

Voici un petit compte-rendu de quelques spectacles vus au festival des Rencontres Théâtrales de Tomblaine,  entre le 14 et le 21 mai 2016.

  • « Les Oiseaux » adapté du poète grec Aristophane, dans la cour de la ferme, par la Compagnie La Carabela: très bon spectacle, on aime ainsi le théâtre de l’Antiquité! Dehors, et avec de bons comédiens issus de la Comedia Dell’ Arte:

les-oiseaux

Au festival de mai à Tomblaine, il y a toujours au moins un spectacle en extérieur.

Une Compagnie théâtrale qui a aussi été présente à Tomblaine: http://www.compagniealegria.com/la-compagnie

– Le Théâtre Job (de Bordeaux) a présenté une adaptation du « Songe d’une nuit d’été » de SHAKESPEARE, que je suis allée voir avec l’une de mes petites-filles, Carmen.

le-songe

Nous avons été beaucoup moins enthousiastes que l’auteur du texte de présentation, toutes deux déçues: oui, où était passé le texte poétique de SHAKESPEARE? Je me suis ennuyée dans cette mise en scène…Lourdeur des anachronismes répétés qui ne font rire qu’au début… Malgré les performances de comédiens aguerris (le Théâtre JOB, de Bordeaux) que j’avais vus plusieurs fois au Festival, et bien aimés dans d’autres pièces.
– La « PHILO FORAINE » proposée par le très tonique et entraînant « philosophe forain » Alain GUYARD. Il envoie, et du lourd !! Toutes les fins d’après-midi de la semaine, avec des thèmes iconoclastes tels que: « La statue de la Liberté s’épile-t-elle sous les aisselles? » ou « Peut-on bourrer les urnes comme on bourre le mou? »
En guise d’apéro du soir, à la vôtre, Spinoza, Foucault, Nietzsche … ! De la philo comme ça, des idées qui caracolent et font du bien par ousqu’elles passent, on en redemande! (Article à venir sur Alain GUYARD sur ce blog)
– « LES OISEAUX DE PASSAGE » histoires d’Henri GOUGAUD, mises en scène, jouées et chantées sous un magnifique chapiteau, par les Baladins du Miroir:

baladins-du-miroir

Une formidable troupe belge les Baladins du Miroir! Extrait de la plaquette de présentation du festival: Henri GOUGAUD les a rencontrés et s’est dit: « Voilà ce que j’ai envie de faire, marier contes et chants, qui donnent naissance à une sorte de concerts qui s’appellerait « les Oiseaux de Passage ». Pourquoi? Parce que les histoires circulent de bouche à oreille, semblables à des oiseaux transparents qui se penchent sur une épaule, qui parlent par une bouche, qui laissent une trace, ou s’envolent vers d’autres villages. » « Les histoires ont besoin des hommes pour vivre » dit GOUGAUD, « et sans eux elles se déferaient dans le ciel comme des fumées »

Cependant, voici notre avis, modestes spectateurs que nous avons été ce soir-là: malgré la grande qualité des textes et l’interprétation des comédiennes-chanteuses, le spectacle nous a semblé long, peu inventif cette fois (mise en scène répétitive) laissant aussi parfois, et paradoxalement, une impression de misogynie …

Du festival  « Aux Actes Citoyens » aux « Rencontres théâtrales de Tomblaine »

Il faut louer la longévité de ce festival: 25 ans! C’est un lieu de culture, une véritable « Cour des Arts », un lieu de formation (Master classes) et aussi le lieu de multiples expositions d’art contemporain, bref un lieu de « culture élitiste pour tous »! « Aux Actes » ouvre la scène en matinée aux créations des collégiens et lycéens de la région lorraine (entrée libre pour les spectateurs)
Une remarque cependant: les spectacles « pro » du soir sont payants, et parfois assez chers. Les formules d’abonnement permettent de limiter les coûts. Mais le festival a par ailleurs un peu augmenté le nombre de spectacles « hors abonnement » Nous allons chaque année aux Rencontres, souvent en famille et c’est un budget conséquent, un choix à faire. Ce coût doit forcément limiter l’accès à nombre de « citoyens »…

plaquette-aux-actes-citoyens-2016