Théâtre du Peuple, Bussang : mes Estivales 2017 (3)

Fin du tour d’horizon des Estivales de Bussang (les dernières du directeur et metteur en scène Vincent GOETHALS!) Donc voici un article sur « Traces d’étoiles », pièce courte, mais grand texte et très belle création, que je suis fière d’avoir découverte au Théâtre du Peuple. Vendredi 25 août à 12 heures, salle Camille de Saint-Maurice (la petite salle… Lire la suite Théâtre du Peuple, Bussang : mes Estivales 2017 (3)

Théâtre du Peuple, Bussang : mes Estivales 2017 (2)

Mercredi 23 août à Bussang, en milieu de journée, aurions-nous été … maraboutés? Bref : nous avons eu le plaisir de voir et d’écouter Solo GOMEZ sous la yourte. Solo est comédienne, auteure, conteuse. Elle chante, et danse aussi, et bien! Que contait donc Solo aux petits et aux grands, en ce (très) chaud début d’après-midi, sous la yourte bussenaise?… Lire la suite Théâtre du Peuple, Bussang : mes Estivales 2017 (2)

Théâtre du Peuple, Bussang : mes Estivales 2017 (1)

2017 : la 122ème édition des Estivales de Bussang,  Ultime saison d’été pour Vincent GOETHALS, directeur du Théâtre du Peuple depuis septembre 2011, une « saison de retrouvailles », on verra pourquoi.  Dès cet automne, Simon DELÉTANG, metteur en scène lyonnais, prendra la relève à Bussang. Cette année, j’ai assisté en famille à toutes les représentations proposées… Lire la suite Théâtre du Peuple, Bussang : mes Estivales 2017 (1)

« Mars » de Fritz Zorn (1) : Être correct, plutôt que vivre …

« Je suis jeune, riche et cultivé; et je suis malheureux, névrosé et seul. Je descends d’une des meilleures familles de la rive droite du lac de Zurich, qu’on appelle aussi la Rive Dorée. J’ai eu une éducation bourgeoise et j’ai été sage toute ma vie. Ma famille est passablement dégénérée, c’est pourquoi j’ai sans doute… Lire la suite « Mars » de Fritz Zorn (1) : Être correct, plutôt que vivre …

« Mars » de Fritz Zorn (2) : Un héritage

Des versions théâtrales de « Mars » : peut-on mettre en scène et jouer cette autobiographie si pleinement singulière? Et comment? Plusieurs auteurs et comédiens l’ont tenté, en voici deux très beaux exemples: En 1986, le jeune comédien suisse romand Jean-Quentin Châtelain, mis en scène par Darius Peyamiras, l’interprète pour la RTS sous la forme d’un monologue, d’une… Lire la suite « Mars » de Fritz Zorn (2) : Un héritage

Françoise Sagan : « Je ne renie rien », Entretiens 1954-1992, chapitre 1

« Il m’arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. Si l’on est un tant soit peu sensible, on est écorché partout, et tout le temps. Sans compter ce qui peut simplement énerver, agacer à chaque instant. La télévision, un article stupide, la réflexion d’un agent ou de la concierge, il y a quelque… Lire la suite Françoise Sagan : « Je ne renie rien », Entretiens 1954-1992, chapitre 1

D’Anne Sylvestre : « J’aime les gens qui doutent … »

J’aime cette chanson tendre et ironique, qui va si bien, par tous les temps, les temps passés, les temps qui courent … En voici le texte, ainsi que deux versions chantées : J’aime les gens qui doutent Les gens qui trop écoutent Leur cœur se balancer J’aime les gens qui disent Et qui se contredisent… Lire la suite D’Anne Sylvestre : « J’aime les gens qui doutent … »

L’ennemi de la classe, film de Rok BICEK (2013)

« La mort d’un homme est davantage l’affaire des survivants que la sienne »  » Der Tod eines Mannes ist eher eine Angelegenheit seiner Hinterbliebenen denn seine eigene »  Thomas MANN, cité dans le film. « L’Ennemi de la classe » est un film slovène, réalisé par Rok BICEK, sorti au cinéma en 2013. Je l’ai regardé en DVD, et… Lire la suite L’ennemi de la classe, film de Rok BICEK (2013)

Le Testament de Marie, de Colm Toibin et Deborah Warner (Paris, mai 2017)

Ils sont deux à la surveiller, à l’interroger pour lui faire dire ce qu’elle n’a pas vu. Ils dressent de son fils un portrait dans lequel elle ne le reconnaît pas, et veulent bâtir autour de sa crucifixion une légende qu’elle refuse. Seule, à l’écart du monde, dans un lieu protégé, elle tente de s’opposer… Lire la suite Le Testament de Marie, de Colm Toibin et Deborah Warner (Paris, mai 2017)