En 2006, le Cirque GONES (1) crée le festival nancéien MICHTÔ, festival des arts de la rue et des chapiteaux, sur son lieu de résidence : Maxéville, une commune de la banlieue nancéienne, et précisément le site du Grand Sauvoy, qui est un centre d’hébergement et de réinsertion sociale.

« Lors de son dixième anniversaire en octobre 2015, cet événement réunissait 11 structures, 200 collaborateurs (plasticiens, techniciens, constructeurs et bénévoles), 40 compagnies et 10 000 spectateurs en 4 jours. L’accent est mis sur la convivialité et un accueil original ». (WIKIPEDIA)

Festival militant pour une culture populaire de qualité, accessible à tous, MICHTÔ propose des spectacles de rue et, sous chapiteau, du nouveau cirque, à des tarifs volontairement très bas. Les artistes qui s’y produisent s’inscrivent dans cette démarche.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En 2016, le Cirque GONES lance un nouveau projet, le MEMÔ : ce sera un lieu de création, de diffusion et de formation, dédié au cirque et aux arts de la rue. Le MEMÔ entre en préfiguration sur le lieu de résidence des GONES (avec le soutien du conseil départemental, de la région, des communes de Nancy et Maxéville, de la communauté urbaine du Grand Nancy…), « pour offrir un véritable outil au service de la création et des pratiques circassiennes ».

Michtô est un festival hybride, un vaste terrain d’expérimentation. Plasticiens, comédiens, techniciens, cuisiniers, charpentiers… Professionnels ou simplement passionnés y ont trouvé un terrain de jeu et un point de rencontre avec le public. (Livret 18-19 de La Manufacture, p.53)

MICHTÔ 2018, ÉDITION HORS-SÉRIE !

Le MICHTÔ s’est déroulé cette année pendant tout un mois (du 29 septembre au 29 octobre), un vrai « hors-série », sur plusieurs  sites à Maxéville (Grand Sauvoy, Brasseries, Centre des Mémoires et … la rue!) et à Nancy (Théâtre de la Manufacture, Centre dramatique national).

Cette programmation exceptionnelle, dans la ville, a permis au public de visiter et de suivre un chantier de construction : celui d’un grand chapiteau en bois, pouvant accueillir 400 personnes.

Pour que MICHTÔ puisse poursuivre sa route, le MEMÔ, en tant qu’atelier de fabrique artistique doit être conforté, le collectif entame la construction du nouvel espace qui accueillera les projets du lieu à long terme. (Livret 18-19 de La Manufacture, p.53)

Le chantier est lancé «avec le soutien moral et financier du mythique Festival Mondial de Théâtre de Nancy, ainsi que de partenaires publics : une belle occasion de ressusciter les états d’âme et de service dudit Festival …

Nouveaux lieux, nouveaux formats, cette édition 2018 sera comme une passerelle entre deux événements qu’une génération sépare, mais qui ont en commun la ferme intention de chahuter les conventions de leur époque!»

Projet abouti du Cirque GONES, le « MEMÔ » deviendra un lieu de spectacle permanent, mais aussi d’atelier et de répétition, un lieu de « fabrique artistique ».

http://www.le-memo.com

Images du chantier :

https://www.google.fr/maps/uv?hl=fr&pb=!1s0x4794a2a61ee2a4db:0x557ea6029e75e15c!2m22!2m2!1i80!2i80!3m1!2i20!16m16!1b1!2m2!1m1!1e1!2m2!1m1!1e3!2m2!1m1!1e5!2m2!1m1!1e4!2m2!1m1!1e6!3m1!7e115!4shttps://lh5.googleusercontent.com/p/AF1QipMU2D9mS8DGiY1ZPISSzUz1OgcCbMjAd3MWDi9y%3Dw300-h200-k-no!5smichto+max%C3%A9ville+-+Recherche+Google&imagekey=!1e10!2sAF1QipMU2D9mS8DGiY1ZPISSzUz1OgcCbMjAd3MWDi9y&sa=X&ved=2ahUKEwjDyeipjKfeAhUPCxoKHa3SBbIQoiowDHoECAgQCQ

arts de la rue2

(1) Cirque GONES, vous saurez tout ici :

https://cirquegones.weebly.com/presentation.html

Capture

et là :

https://www.facebook.com/festivalmichto/