Au Théâtre de la Manufacture, Centre dramatique national en Lorraine.

Nathalie FILLION, auteure et metteuse en scène de « Spirit », est une des artistes associées au CDN Nancy Lorraine cette année. Elle a déjà écrit depuis 1996 des textes qui explorent diverses formes (comédies, contes musicaux …) « Spirit » (pièce qui s’est appelée « Abba Zaba Zoom »..) porte aussi le sous-titre de « Comédie occulte et psychédélique du siècle 21 ».

(En annexe: Nathalie FILLION explique le contexte menant à l’écriture de « Spirit »)

Au printemps 2014, trois sœurs, « intellectuelles précaires » (!) emménagent, par l’entremise d’un(e) étrange agent(e) immobilier(e), dans un appartement parisien très spécial, pour tout dire: HISTORIQUE.

Lenine

Au début du siècle dernier, cet appartement a été habité par LÉNINE oui! Vladimir Ilitch Oulianov lui-même, le père de la révolution russe. Une plaque posée sur l’immeuble du 24 rue Beaunier (14ème arrondissement), en atteste.

plaque

Dans la pièce, le rôle de Lénine est interprété par Éric PETITJEAN.

Séparant Lénine et les trois sœurs, un siècle s’est écoulé, espoirs déçus et rêves brisés. Nathalie FILLION, dans « Spirit », « envisage » ce siècle, rend visible le millefeuille du monde, son épaisseur, dans une vision « psychédélique ».

« Spirit » joue de l’espace et du temps, des collisions du passé et du présent (…) pour tenter de saisir, dans la légèreté de l’instant, la complexité de ce monde si richement vascularisé, dirait MICHAUX, le poète opiomane. (Livret du Théâtre de la Manufacture)

« Que faire? » C’est le titre d’un essai de LÉNINE, comme cela est rappelé dans la pièce. Eh bien, répond l’auteur à cette question: « Psychélédiquement, tout ». Oui, dans ce théâtre on peut TOUT faire: les personnages confrontent des idées, politisent, apprennent les uns des autres, discourent, s’étreignent … dans une sorte de non-temps, et en partageant un espace somme toute restreint. Un siècle d’histoire les sépare! Mais Nathalie FILLION tisse des liens, via l’étrange personnage d’Alix (interprété par Julie MOULIER), qui est un pont entre les deux époques.

Dans un trois-pièces-cuisine ordinaire, deux temporalités, deux histoires parallèles vont se croiser, se choquer, interférer. Spectres du passé contre vision de l’avenir, chaque époque est le fantôme de l’autre, son miroir déformant. (Livret du Théâtre de la Manufacture)

Les trois sœurs, Rose, Marguerite, Iris, et leur ami Thomas vont faire l’expérience, grâce à Alix, puis aux tables tournantes et autres expériences mêlées de champignons et d’alcool, d’un voyage temporel: les murs ont des yeux, des oreilles, et des souvenirs … L’appartement de la rue Beaunier est moins hanté qu’habité par une autre histoire.

Ici, LÉNINE s’appelle Volodia, et il est là avec son épouse, Nadedja KROUPSKAÏA

330px-Nadezhda_Krupskaya_portrait
Nadedja Kroupskaïa

(interprétée par Flore LEFEBVRE des NOËTTES), et sa maîtresse, Inessa ARMAND

Inessa ARMAND
Inessa Armand

(interprétée par Serpentine TEYSSIER).

Des jeunes femmes de 2014: Marguerite (interprétée par Flore BABLED), Iris (Marieva JAIME-CORTEZ), et Rose (Manon KNEUSÉ), accompagnées de leur ami (amant) Thomas (Ghislain DECLÉTY), se retrouvent face à Lénine-Volodia et ses proches. La confrontation fait résonner en filigrane la trame historique du 20ème siècle: espoirs et désillusions, tragédies, pistes ouvertes et outils conceptuels … un héritage polymorphe, que pourront-ils, que pourrons-nous en sauver? De nouvelles révolutions s’annoncent peut-être, rien n’est écrit d’avance, il n’y a pas de « prêt-à-penser ».

Légère et profonde à la fois, « Spirit » est une pièce passionnante: magnifiquement écrite, mise en scène, interprétée. Elle questionne nos certitudes et nos engagements actuels, attise des inquiétudes, oblige aux remises en question. Elle n’ennuie jamais, parfois lyrique, parfois drôle et même facétieuse, et faisant la part belle à la sensualité des êtres humains, très humains.

(Images Internet)

ANNEXES

Psyché

Nathalie FILLION explique le contexte menant à l’écriture de « Spirit »: https://www.theatre-contemporain.net/textes/Abba-Zaba-Zoom-Stephane-Fillion/

Extrait du livret de La Manufacture:

AUTOUR de « SPIRIT », le 1er février 2018, à l’issue de la représentation, au bar du Théâtre.

« Vous avez dit psychédélique? » (avec Nathalie FILLION et l’équipe artistique de « Spirit »

Avec de courts extraits qui ont inspiré « Spirit » (…), des extraits d’écrits sur le chamanisme, de textes et poèmes beatniks et de projections de clips vidéo. « Expression minoritaire et contre-culture populaire, le psychédélique fut entre autres une ouverture à des pensées et des visions du monde non linéaires et non matérialistes. Fourre-tout, bric-à-brac (…), elle me touche encore dans sa liberté, ses intuitions: imageries du cerveau, visions chamaniques, images quantiques – toutes ont un point commun dans la forme: le psychédélique ». (N. FILLION)

Extrait de la revue de théâtre « JEU » (http://revuejeu.org/) :

Nathalie FILLION est l’auteure d’une quinzaine de pièces, d’un livret d’opéra, « Lady Godiva, opéra pour un flipper », joué à l’Opéra-Bastille, d’une traduction de « L’Oiseau vert », de Carlo GOZZI, et de courtes pièces écrites pour diverses compagnies

Pour cette pièce, dit Nathalie FILLION, j’ai mis ensemble des éléments hétérogènes et fait en sorte qu’ils se rencontrent … Et j’ai eu des surprises incroyables! Elle met en scène des trentenaires qui se demandent que faire dans ce monde, et des figures du passé, Lénine, sa femme et son amour caché, que j’ai découvert par hasard en écrivant cette histoire. Elle s’appelait Inès Armand, elle était française, elle a travaillé pour l’UUNICEF, elle fut l’une des initiatrices de la Journée de la Femme. Une grande révolutionnaire complètement ignorée, un véritable secret d’état soviétique (…) Découvrir ce secret m’a permis de réfléchir à la place qu’occupent les femmes, en particulier celles qui sont derrière les grands hommes.

La pièce évoque aussi le 20ème siècle, avec ses catastrophes humaines et politiques énormes (…) Je me suis attachée à la domesticité, je voulais montrer Lénine à la maison, c’est l’homme qui m’a intéressée, pas le mythe. De toute façon, en tant que femme, je me méfie se l’autorité, des mythes révolutionnaires, du messianisme … Pourquoi attendre un sauveur? Je n’y crois pas, mais la figure du sauveur m’interroge.

Band_SPIRIT2