C’est dans un livret de ballet qu’on peut lire cette phrase célèbre:

Puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur. (1)

1920, Jean Cocteau, Les Mariés de la tour Eiffel.

Le spectacle, emblématique des années folles, est un ballet collectif, dont le texte est écrit par Jean Cocteau, et la musique composée par 5 des membres du fameux Groupe des Six (Seul Louis Durey n’a pas participé à cette création) (2). La pièce a été représentée pour la première fois à Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, en 1921 (chorégraphie de Jean Börlin, décors d’Irène Lagut et costumes de Jean Hugo).

(1)

(Sur une plateforme de la Tour Eiffel, un photographe doit faire des clichés d'une noce).

Phono Deux  (à ce moment-là, il représente le photographe) : 
Ne bougeons plus. Souriez. Regardez l'objectif. Un oiseau va sortir.

(Sort une baigneuse de Trouville. Elle est en maillot, porte une épuisette et un panier en bandoulière. Éclairage colorié. La noce lève les bras au ciel.)

 (...)

Phono Un (à ce moment-là, il représente le photographe) : 

Encore, si je savais d'avance les surprises que me réserve mon appareil détraqué, je pourrais organiser un spectacle. Hélas! Je tremble chaque fois que je prononce les maudites paroles. Sait-on jamais ce qui peut sortir? Puisque ces mystères me dépassent, feignons d'en être l'organisateur.

(2)

Le groupe des Six, aussi nommé Les Six, est un groupe de compositeurs réunissant, entre 1916 et 1923 : Georges Auric, Louis Durey, Arthur Honegger, Darius Milhaud, Francis Poulenc, et Germaine Tailleferre. (Avis de Wiki: leur musique réagissait essentiellement contre l’impressionnisme et le wagnérisme).

Le ballet est composé de dix scènes: Ouverture (14 juillet), de Georges Auric; Marche nuptiale, de Darius Milhaud; Discours du Général (polka) puis la Baigneuse de Trouville, de Francis Poulenc; La Fugue du massacre, de Darius Milhaud; La Valse des dépêches, de Germaine Tailleferre; Marche funèbre (inspirée de la Valde dans l’opéra Faust, de Gounod), d’Arthur Honegger; Quadrille, de Germaine Tailleferre; Ritournelles, de Georges Auric; Sortie de la Noce, de Darius Milhaud.

Wikipedia – https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Mari%C3%A9s_de_la_tour_Eiffel_(ballet)
Le livret de Jean Cocteau, d’une très grande originalité, poétique, surréaliste, emprunte à l’absurde, au non-sens!

Cocteau, interrogé sur le sujet du ballet, répondit : Vacuité d’un dimanche; bestialité humaine, expressions toutes faites, dissociation des idées de la chair et des os, férocité de l’enfance, la poésie miraculeuse de la vie quotidienne…

… Sur la première plate-forme de la tour Eiffel évolue une noce bourgeoise, qui vient se faire photographier …

… un couple de jeunes mariés prend son petit déjeuner sur l’une des plateformes …

… tandis que deux phonographes commentent l’action, prenant tour à tour, et indifféremment, les différents rôles et dialogues …

… un invité fait un discours pompeux …

Alors qu’un photographe invite l’assemblée à regarder le petit oiseau sortir, un bureau de télégraphe apparaît subitement sur la plateforme. Un lion entre et dévore un des invités pour son petit déjeuner, alors qu’un étrange personnage dénommé un enfant du futur surgit et tue tout le monde. Le ballet se termine par la fin du mariage.

WIKIPEDIA

De nombreux critiques ont commenté cette œuvre surréaliste, en voici quelques avis:

Une bouffonnerie qui exprime toute la déconcertante poésie du banal!…

Une farce grinçante autour des stéréotypes de l’époque : la famille, la bourgeoisie, l’armée et même la très admirée tour Eiffel…

En interprétant dans leur sens premier des lieux communs de la langue française, l’écriture de Cocteau dans Les Mariés de la Tour Eiffel donne naissance à des situations cocasses à travers un absurde que lui-même qualifie de non organisé. Par cet absurde, Cocteau s’efforce de créer un texte dont il ne contrôle pas le sens, mais au sein duquel il laisse un espace d’interprétation au public, alors libre de voir dans plusieurs éléments textuels des symboles et une profondeur dont l’auteur n’avait pas nécessairement conscience. C’est dans cette interaction que se crée alors le sens de l’œuvre, et à cette occasion l’auteur peut se trouver surpris par ses propres écrits. 

Art pictural

Un tableau de Marc Chagall : les Mariés de la tour Eiffel (1939): toute une histoire!

Des versions modernes du ballet collectif:
  • Le vidéaste Jean-Christophe Averty a réalisé pour la télévision une version originale, très personnelle (le fameux style Averty), et malicieuse, de cette pièce, au programme du 26 décembre 1973. La voici:
Les Mariés de la Tour Eiffel, Averty, 26/12/73
  • Le spectacle a été joué en 2002, avec grand succès, aux Célestins, Théâtre de Lyon, puis au Théâtre de la Criée à Marseille. Ce fut, explique son metteur en scène Vincent Colin, une noce théâtrale et musicale, avec des partenaires namibiens et réunionnais, chorégraphes, acteurs … ! (3)

Cliquer pour accéder à a5c883a5a89cac5819f00ff77f85dd64.pdf

(3) Vincent Colin revisite cette œuvre avec une trentaine d’artistes sur le plateau: 14 comédiens du Nord et du Sud, une jeune équipe namibienne, un danseur hip-hop et un orchestre de 15 musiciens. Le poète semait çà et là des références à l’Afrique. Prenant ces fantasmes à la lettre, les artistes de l’Océan Indien réinventent la Tour Eiffel et ses habitants dans le désert de Namibie.

Des critiques dithyrambiques saluent cette mise en scène:

Un théâtre de fous. Une crise de joie. Les mille étincelles d’une comète. Une danse d’hirondelles, d’une étoile à l’autre. Des chants jetés du fond du cœur, (…) l’embrassade, main dans la main, des pétards et impertinences de Clair, Cocteau et de leurs amis, d’une part, et des Namibiens et Réunionnais, d’autre part, non seulement donne à cette fête incroyable de théâtre un relief, un allant, une violence d’imagination, un excès d’art, magnifiques, mais encore fait vibrer sur la scène et dans nos cœurs ce qu’Antonin Artaud, du fond de son asile de Rodez, criait, gravait sur ses murs, à grands traits majuscules : « BONTÉ, BEAUTÉ, EXEMPLE !  »

Michel Cournot – Le Monde

Un concentré de vitalité, d’intelligence et d’idées prodiguées avec une rare générosité

La Marseillaise

*******

Les Mariés de la Tour Eiffel, pièce travaillée dans les écoles, sujet posé aux examens… Pour celles et ceux qui voudraient étudier, explorer, préparer une disserte ou que sais-je, voici des liens sérieux:

Et la musique de scène du ballet :

*******