« Mars » de Fritz Zorn (1) : Être correct, plutôt que vivre …

« Je suis jeune, riche et cultivé; et je suis malheureux, névrosé et seul. Je descends d’une des meilleures familles de la rive droite du lac de Zurich, qu’on appelle aussi la Rive Dorée. J’ai eu une éducation bourgeoise et j’ai été sage toute ma vie. Ma famille est passablement dégénérée, c’est pourquoi j’ai sans doute… Lire la suite « Mars » de Fritz Zorn (1) : Être correct, plutôt que vivre …

« Mars » de Fritz Zorn (2) : Un héritage

Des versions théâtrales de « Mars » : peut-on mettre en scène et jouer cette autobiographie si pleinement singulière? Et comment? Plusieurs auteurs et comédiens l’ont tenté, en voici deux très beaux exemples: En 1986, le jeune comédien suisse romand Jean-Quentin Châtelain, mis en scène par Darius Peyamiras, l’interprète pour la RTS sous la forme d’un monologue, d’une… Lire la suite « Mars » de Fritz Zorn (2) : Un héritage

Françoise Sagan : « Je ne renie rien », Entretiens 1954-1992, chapitre 1

« Il m’arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. Si l’on est un tant soit peu sensible, on est écorché partout, et tout le temps. Sans compter ce qui peut simplement énerver, agacer à chaque instant. La télévision, un article stupide, la réflexion d’un agent ou de la concierge, il y a quelque… Lire la suite Françoise Sagan : « Je ne renie rien », Entretiens 1954-1992, chapitre 1

D’Anne Sylvestre : « J’aime les gens qui doutent … »

J’aime cette chanson tendre et ironique, qui va si bien, par tous les temps, les temps passés, les temps qui courent … En voici le texte, ainsi que deux versions chantées : J’aime les gens qui doutent Les gens qui trop écoutent Leur cœur se balancer J’aime les gens qui disent Et qui se contredisent… Lire la suite D’Anne Sylvestre : « J’aime les gens qui doutent … »